Prix de l’immobilier à 1180 Uccle

Uccle, entre ville et campagne.

Uccle est une des communes les plus étendues de la région bruxelloise et la 4ème la plus peuplée. Très prisée des familles aisées, la commune est appréciée pour ses beaux quartiers bourgeois, ses nombreux espaces verts et la présence d’écoles internationales (Lycée français, Ecole européenne).

Néanmoins, Uccle présente plusieurs visages. Réputée pour ses quartiers résidentiels parmi les plus huppés de la capitale (quartiers du Prince d’Orange ou de l’Observatoire), la commune est également composée de quartiers à l’ambiance plus villageoise (Saint-Job, Parvis de Saint-Pierre, …) voire carrément campagnarde (Verrewinkel, Moensberg, …).

Uccle est aussi une commune riche en espaces verts de toutes sortes : la forêt de Soignes, les réserves naturelles du Kriekenput et du Keyenbempt, les prairies et potagers du Plateau d’Avijl, le bois du Verrewinkel, le parc de Wolvendael, …

La commune propose plusieurs zones commerciales dynamiques (chaussée d’Alsemberg, Parvis de Saint-Pierre, Fort-Jaco, Bascule, …), offrant une grande variété tant de boutiques spécialisées que de supermarchés. Elle se distingue également par ses nombreuses écoles et infrastructures sportives.

Seul bémol de cette commune où il fait bon vivre : la mobilité. En effet, les quelques grands axes que comptent Uccle sont très souvent saturés et l’offre de transports en commun est encore trop dépendante de la circulation automobile.

Uccle, un marché immobilier très dynamique parmi les plus chers de la Capitale.

Dans l’ensemble, les prix de l’immobilier à Uccle ont connu, en 10 ans, une belle progression : plus de 50% d’augmentation du prix médian des maisons et près de 45% pour les appartements. En 2019, près de 60% des transactions ont porté sur la vente de maison, mais les ventes d’appartements enregistrent une belle croissance.

La commune offre un paysage résidentiel très contrasté, de la maison ouvrière à la villa de prestige, résultant en une forte disparité en matière de prix, pouvant varier du simple au triple d’un quartier à l’autre.

La différence importante entre prix moyen et prix médian des maisons à Uccle illustre bien cette forte disparité. En effet, le prix moyen des maisons était de 762 000 € en 2019 alors que le prix médian s’est élevé, pour la même année, à 570 000 €. Sur les 3 premiers trimestres de 2020, la progression des prix s’est renforcée avec un prix moyen dépassant pour la première fois la barre des 800 000 € et un prix médian qui s’envole à 650 000 €. Sans surprise, les quartiers Prince d’Orange, Churchill et Longchamp occupent les trois premières places du podium des quartiers les plus chers, l’ouest de la commune affichant les prix les plus abordables.

Quant aux appartements (tous types confondus), leur prix moyen a atteint 375 000 € en 2019, en forte progression de plus de 11% en un an. Le prix médian se situe, quant à lui, à 307 000 €, également en forte croissance de près de 14% par rapport à 2018. Contrairement à la situation observée pour les maisons, la croissance des prix des appartements sur les 3 premiers trimestres de 2020 s’est très nettement ralentie pour atteindre un prix moyen de 382 000 € et un prix médian de 310 000 €. Le marché des appartements à Uccle est dopé par un important afflux de projets neufs, freinant quelque peu la progression des prix du marché secondaire.

Non seulement Uccle consolide en 2020 sa position dans le top 3 des communes les plus chères de la Capitale, mais elle est en passe de ravir la 1ère place à sa voisine Ixelles.

Vous souhaitez une information plus détaillée sur les prix de l’immobilier dans votre commune ?