Prix de l’immobilier dans le Quartier Européen en 2021

Le quartier le plus cosmopolite de la capitale.

Le quartier européen, également dénommé District of Europe, est en constante mutation et son périmètre ne cesse de s’élargir au fil des années. Principalement situé sur le territoire des communes de 1000 Bruxelles et d’Etterbeek, le quartier déborde néanmoins sur le haut de Saint-Josse-ten-Noode, de Schaerbeek et d’Etterbeek, ainsi que sur l’est d’Ixelles. Installé entre le quartier Léopold et la place Jourdan au sud, le square Ambiorix et le square Marie- Louise au nord, le Cinquantenaire à l’est et le parc Royal à l’ouest, il brasse des populations d’expatriés venant de toute l’Europe, de tous âges et de tous niveaux sociaux.

Le quartier européen est l’hôte des nombreuses infrastructures de l’Union Européenne, ce qui en fait l’endroit le plus cosmopolite de la ville.
Outre sa proximité des institutions européennes, le quartier doit également son attractivité à ses musées (e.a. Muséum des Sciences Naturelles, Musées Royaux d’Art et d’Histoire, musée Wiertz), ses grands parcs (Cinquantenaire, Léopold) et ses nombreux squares et places (Ambiorix, Marie-Louise, Orban, Jourdan, Luxembourg, …).

L’effervescence des nombreux commerces et restaurants en semaine laisse place au calme le week-end lorsque bon nombre d’eurocrates rentrent chez eux. Autre avantage du quartier européen : il est très bien desservi par les transports en commun (train, métro et bus).

Le quartier européen, un marché immobilier prisé par les investisseurs.

Hébergeant de nombreux expatriés le temps de leur mission, le marché locatif du quartier européen attire particulièrement les investisseurs, tant belges qu’étrangers, à la recherche d’un placement sûr.
A l’instar de la plupart des communes de Bruxelles, le quartier européen affiche une grande hétérogénéité dans son offre de logement, pour l’essentiel constituée d’appartements. Il s’agit majoritairement d’immeubles à appartements datant des années ‘60 et ’70, mais également de maisons bourgeoises ou maisons de maîtres divisées en plusieurs entités. La dernière décennie a vu fleurir de nombreux projets neufs dont le plus emblématique est sans doute le bâtiment The One (à l’angle de la rue de la Loi et de la chaussée d’Etterbeek).

En 2020, près de 60 % des transactions immobilières ont porté sur des ventes d’appartements. Le segment de marché des appartements dans le quartier européen a été très fortement ralenti durant cette année marquée par la pandémie, enregistrant une baisse de 30 % des transactions de vente (toutes surfaces confondues). En revanche, les prix ont continué à grimper pour atteindre un prix moyen de 293 000 € et un prix médian de 275 000 €, 50% des transactions s’effectuant à un prix compris entre 200 000 € et 350 000 €. Cette tendance haussière s’est encore renforcée sur le 1er semestre 2021 pour atteindre un prix médian dépassant les 300 000 €.

Quant au segment des maisons, l’année 2020 a connu non seulement une hausse du nombre de transactions de vente de l’ordre de 20 %, mais également une augmentation significative des prix. Le prix de vente moyen a dépassé les 660 000 €, le prix médian s’élevant à 640 000 €. La moitié des ventes ont été réalisées à un prix compris entre 500 000 € et 770 000 €.

Cette tendance à la hausse semble se maintenir sur le 1er semestre 2021, quoique dans une proportion moins importante qu’en 2020.

Vous souhaitez une information plus détaillée sur les prix de l’immobilier dans votre commune ?